Internet à Cuba : tout ce qu’il faut savoir

Se connecter à internet à Cuba peut être un véritable parcours du combattant ! Mais pas de panique, des solutions existent ! Wifi public, ordinateurs en libre-service, tarifs… On vous dit tout ! Dites au revoir à la 4G, bienvenue au pays du bas débit !

Internet à Cuba

Internet à Cuba : un peu d’histoire

C’est dans la seconde moitié des années 1990 qu’internet fait son apparition à Cuba. Mais le nombre de Cubains y ayant accès est alors très (très) limité. Seuls les laboratoires de recherche et certaines entreprises peuvent en effet à cette époque accéder à internet.

Au fil des années suivantes, la situation économique difficile et l’embargo américain continuent de priver la très vaste majorité de la population cubaine du précieux sésame.

Vingt ans plus tard, en 2008, il devient légal pour un Cubain de posséder son propre ordinateur.

En 2009, Obama ouvre la possibilité aux entreprises américaines de proposer un service internet à Cuba. C'est alors un véritable signe d'apaisement des relations américano-cubaines. Cuba préfère cependant s’adjoindre les services du Venezuela en matière d'internet.

En 2013, internet est véritablement déployé à Cuba.

Cela dit, la couverture internet cubaine reste très modeste. Il n’est possible de se connecter que dans des points de wifi public (essentiellement sur les places principales des grandes villes), dans les bureaux d’Etesca  (l’opérateur internet de l’Etat) ou dans des hôtels.

En 2012, on estime que seul 30 % de la population a accès à internet à Cuba.

En 2016, Etesca lance un programme pilote, qui pourrait à terme permettre aux Cubains de se connecter à internet  directement chez eux… Affaire à suivre !

Le wifi public à Cuba

Rien de plus simple que d’identifier les points de wifi public à Cuba ! Les cubains s’y retrouvent en nombre, tous rivés sur leur téléphone portable. C’est souvent sur la place centrale des villes que vous trouverez ces points d’accès à internet.

Pour vous connecter au wifi, il faudra vous être procuré au préalable une carte de l’opérateur « Etecsa Telepunto ». Vous trouverez des bureaux etecsa dans la plupart des villes et zones touristiques. La carte internet coûte 2 CUC pour 1 heure de connexion et est valable pendant 30 jours. Vous pourrez aussi acheter votre carte auprès des revendeurs officiels. Ces derniers sont facilement identifiables grâce à la mention « Agente de Telecomunicaciones » sur la devanture. 

Des vendeurs à la sauvette vous proposeront aussi de vous vendre des cartes internet. Dans le doute, nous vous conseillons quand même d’acheter votre carte auprès d’Etecsa. C’est plus cher, mais plus sûr !

Cela dit, une fois que vous avez votre carte, tout n’est pas encore gagné ! Les points wifi étant très peu nombreux, ils sont souvent saturés. Il vous faudra donc vous armer de patience !

Internet cuba

Internet à Cuba : les agences Etecsa

Se connecter à internet sur les ordinateurs mis à disposition dans les agences Etecsa est pour notre part l’option que nous avons préférée.

Le principe est le même que pour le wifi public. Il vous faudra acheter une carte Etecsa, qui vous permettra de vous connecter à internet.

Dans tous ses bureaux, Etecsa Telepunto met à disposition quelques ordinateurs fixes. Certes, ils sont antiques mais ils permettent une connexion internet assurée, contrairement au wifi public un peu capricieux. Le débit n’est pas d’une rapidité à toute épreuve, mais vous pourrez consulter vos mails et surfer sur internet, tant que vous n’allez pas sur des sites trop lourds à charger.

Internet dans les hôtels

Les hôtels sont la troisième option qui s’offre à vous pour accéder à internet à Cuba. Pas besoin d’avoir réservé une chambre dans l’hôtel pour pouvoir aller sur le net, il suffit de payer l'accès à internet.

Les hôtels proposent soit le wifi Etecsa, soit un wifi privé, alors à des tarifs supérieurs.

Ça y est, vous savez tout sur internet à Cuba ! Vous voulez maintenant découvrir comment téléphoner ? N'hésiter pas à jeter un coup d'oeil à notre article : téléphoner à Cuba

Ceci pourrait vous intéresser :

 

pauline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *