Baracoa

C’est pour beaucoup le secret le mieux gardé de Cuba ! Baracoa est une petite ville coloniale bordée d’un côté par la mer, de l’autre par la montagne, et entourée de fleuves. Loin des circuits touristiques habituels, Baracoa saura ravir les visiteurs avides d’authenticité et amoureux de nature !

Baracoa voiture Cuba

Baracoa en quelques mots

Avec ses 80 000 habitants environ, Baracoa est une petite ville de la Province de Guantánamo, dans l’Oriente, à l’extrême ouest de Cuba.

Sa position, excentrée des principaux points d’intérêts touristiques du pays, l’a pour l’instant protégée du tourisme de masse. Pourtant, Baracoa a la recette parfaite pour séduire les visiteurs : mer, montagne et chocolat !

Baracoa : un peu d’histoire

En 1492, Christophe Colomb débarque à Cuba et pose le pied à l’emplacement actuel de la ville. Quelques années plus tard, en 1511, le conquistador Diego Velázquez de Cuéllar fonde Baracoa : c’est la première ville cubaine. Velázquez est un conquistador productif : il établit ensuite les villes de Trinidad et Bayamo.

Etonnamment, si Baracoa est la plus ancienne colonie espagnole de l’île, c’est aussi le seul endroit de Cuba où le peuple indigène, les Taïnos, auraient survécu aux colons espagnols.

Au XVIème et XVIIème siècles, l’emplacement privilégié de Baracoa séduit pirates et contrebandiers. Ils font alors de la ville une plaque tournante de la contrebande dans les Caraïbes.

Lors de l’indépendance d’Haïti, certains colons français trouvent aussi refuge à Baracoa, amenant avec eux chocolat et café. Depuis cette époque, la région est restée une grosse productrice de chocolat.

Facilement accessible par la mer, Baracoa demeure au contraire très longtemps inaccessible par voie de terre. En effet, la ville est coupée du reste de l’île jusqu’à la création dans les années 1960 de la Carretera Central qui traverse Cuba d’est en ouest.

Baracoa Cuba

Se rendre à Baracoa

La ville de Baracoa peut sembler aujourd’hui encore enclavée et difficile d’accès. Mais pas de panique, car vous avez à votre disposition plusieurs moyens de vous y rendre.

Si vous souhaitez rejoindre Baracoa depuis l’est de l’île, sachez que la ville possède un petit aéroport, l’aéroport Gustavo Rizo. Les vols sont peu fréquents mais la compagnie aérienne Cubana de Aviación dessert l’aéroport au départ de La Havane ou Santiago de Cuba.

Sinon, il est aussi possible de passer par les aéroports de Guantánamo ou Santiago de Cuba. De là, il vous faudra ensuite prendre un taxi à l’aéroport pour rejoindre Baracoa. Comptez 3h30 de route depuis Guantánamo ou 4h depuis Santiago.

Des bus Viazul desservent également Baracoa au départ de certaines grandes villes : La Havane (19 heures de trajet, 66 CUC), Camagüey (11 heures, 33 CUC), Santiago de Cuba (5 heures, 15 CUC).

Sachez en revanche que l’ouest de l’île étant bien moins touristique de l’est, il est plus difficile d’y trouver des taxis collectifs. Si vous ne trouvez pas d’autre solution, vous trouverez sans problème des taxis privés prêts à faire de longs trajets. Le plus simple est de vous renseigner dans votre casa particular. La facture risque par contre d’être salée.

Baracoa

A voir à Baracoa

Les trois forts de Baracoa

Si Christophe Colomb pose le pied à l’emplacement actuel de Baracoa en 1492, c’est que la ville est idéalement placée et offre une porte d’entrée parfaite sur Cuba. Ainsi, les siècles suivants voient Baracoa devenir la plaque tournante de la contrebande dans les Caraïbes. Pour protéger la ville, trois forteresses sont alors construites : la Forteresse de Matachín, le Château de Seboruco et la Forteresse de la Punta. Vous pouvez encore les admirer aujourd’hui !

La Forteresse de Matachín 

Construite en 1802 pour protéger la Bahía de Miel, la Forteresse de Matachín abrite aujourd’hui le Musée municipal de Baracoa.

Situé au nord-ouest de la ville, le musée invite les visiteurs à découvrir l’histoire de Baracoa depuis l’époque des Taïnos, qui peuplaient l’île avant la colonisation espagnole.

Comptez 1 CUC pour l’entrée dans le musée.

Le Château de Seboruco de Santa Bárbara 

Entamée par les Espagnols en 1739, la construction ne s’achève qu’en 1900 sous la supervision des Américains. Plus tard, le Château abandonne ses fonctions militaires pour devenir… un hôtel !

Situé 100 mètres au-dessus du niveau de la mer, le Château de Seboruco surplombe toute la ville. Depuis son mirador, il offre également une vue panoramique sur El Yunque. Des escaliers situés sur la Calle Frank País permettent d’accéder au sommet.

La Forteresse de la Punta de Maisí 

Situé à 1 heure de Baracoa, à l’extrême ouest de l’île, le phare de la Forteresse de la Punta de Maisí surplombe la mer des Caraïbes. Si le temps est dégagé, les chanceux pourront même apercevoir Haïti au loin.

Une plage de sable blanc s’étend au pied de la forteresse.

La Cathédrale Nuestra Senora de Asunción

Construite en 1803 sur la place centrale de Baracoa, la Cathédrale Nuestra Senora de Asunción a subi au fil du XVIIIème siècle de nombreuses transformations et ressemble aujourd’hui peu à ce qu’elle était à l’origine. L’édifice a par ailleurs été complétement rénové en 2012.

Mais plus qu’à son architecture, c’est surtout à la relique qu’elle renferme que la cathédrale doit sa notoriété. En effet, vous pourrez admirer à l’intérieur de la cathédrale la « Cruz de la Parra ». C’est la seule rescapée des 29 croix en bois que Christophe Colomb fit ériger à son arrivée à Cuba en 1492.

La Casa del chocolate

Si la Casa del chocolate (aussi appelée Casa del cacao) est présentée dans les guides touristiques comme un petit musée dédié au chocolat, ne vous emballez pas trop ! Vous y trouverez en tout et pour tout une poignée de panneaux explicatifs. C’est en fait surtout une boutique où vous pourrez faire le plein de tablettes de chocolat ou vous installer à une table pour déguster un chocolat chaud.

Le Parc Naturel El Yunque

Située à une dizaine de kilomètres de Baracoa (20 minutes en voiture environ), El Yunque est une montagne de 575 mètres de haut en forme d’enclume, d’où son nom (enclume se dit « yunque » en espagnol).

N’hésitez pas à consulter notre article dédié pour tout savoir sur l’ascension d’El Yunque.

El Yunque Cuba

Le Parc National Alejandro de Humboldt

Véritable petit bijou d’écotourisme, le parc est une invitation à la découverte de l’incroyable biodiversité de l’île.

Pour en savoir plus, direction notre article consacré au Parc National Alejandro de Humboldt.

Parc Alejandro de Humboldt

Boca de Yumurí et le canyon de Yumurí

A l’embouchure du Río Yumurí, dans le canyon de Yumurí, Boca de Yumurí est une petite communauté à une trentaine de kilomètres au sud-est de Baracoa.

Pour vous y rendre, vous pouvez prendre un taxi au centre-ville : comptez 25 CUC pour l’aller-retour (le taxi vous attendra sur place pour vous ramener à Baracoa).

En arrivant, vous devrez vous acquitter de frais d’admission au centre de visiteurs, de 2 à 13 CUC selon l’option que vous choisissez : tour en barque, petite ou grande randonnée… Un guide vous accompagnera obligatoirement pendant toute la durée de votre visite à Yumurí.

Outre la vue magnifique depuis le mirador de Boca de Yumurí, c’est aussi l’incroyable diversité de la faune et de la flore que les touristes viennent admirer : vous y trouverez des plantes dont certaines médicinales, des oiseaux et des papillons à profusion. La Canyon de Yumurí doit également sa notoriété aux polimitas, une espèce endémique d’escargots. Attention, des vendeurs à la sauvette vous proposerons peut-être d’en acheter mais les polimitas sont une espèce menacée : pour les protéger, il faudra donc résister à la tentation !

Sur place, vous pourrez faire un tour en barque, vous rafraîchir dans les eaux cristallines de la rivière Yumurí et suivre les divers chemins de randonnée à la découverte du canyon.

Les plages de Baracoa

Si ce n’est pas selon nous l’intérêt principal de Baracoa, la région compte tout de même quelques jolies plages où vous pourrez faire un petit plouf. Cela dit, même si les touristes ne sont pas nombreux dans les environs, l’été, les plages peuvent être prises d’assaut par les Cubains en vacances.

Playa Manglito

Bordée d’amandiers et de cocotiers, Playa Manglito est située dans un lagon sur la route de Yumurí (vous pouvez demander au chauffeur de taxi d’y faire un stop en chemin).

Là, vous pourrez explorer les eaux du lagon armés de vos masque et tuba, ou siroter un verre au bar de Tato sur la plage.

Playa Maguana

Située sur la route de Moa à 20 km au nord de Baracoa, Playa Manguana étend sa plage de sable blanc au bord d’un lagon aux eaux turquoise.

Un bus dessert la plage depuis le centre-ville de Baracoa pour 4 CUC. Sinon, comptez 20 à 25 CUC pour le trajet en taxi. Si vous préférez rester dormir sur place, vous pouvez élire domicile dans l’un des 16 bungalows de Villa Maguana.

Playa Blanca

Située à proximité du petit village de Boca de Miel, la petite plage de Playa Blanca est accessible à pied depuis Baracoa. C’est une réserve naturelle et il vous faudra payer 2 CUC auprès du gardien pour y accéder.

Playa Duaba

Bordée par la rivière Duaba, ce n’est pas la plus belle (ni la plus propre) des plages de Baracoa mais elle est accessible à pied depuis la ville (4 km environ). De là, vous aurez aussi une jolie vue sur El Yunque au loin.

Nos bonnes adresses à Baracoa

Si vous ne savez pas où dormir à Baracoa, la Casa Mercedes (Flor Crombet No. 124, à l’angle entre les Calles Frank País et Pelayo Cuervo) est l’une des meilleures casas où nous soyons resté à Cuba. La chambre est spacieuse et confortable, la salle de bain est très propre et fonctionnelle (avec de l’eau chaude, ce qui n’est pas toujours le cas à Cuba), Mercedes est accueillante et disponible et le petit déjeuner est tout à fait correct.

Le restaurant La Terraza (Flor Crombet No. 143, entre Ciro Frías et Pelayo Cuervo), dans la Casa Nilson, sert des très bons produits de la mer. En plus, le restaurant jouit d’une vue panoramique sur la ville. A deux, nous avons payé 35 CUC pour un menu entrée/plat/dessert chacun, deux bières et le service.

Le paladar El Buen Sabor (Calixto García No. 134 Altos) est une autre très bonne adresse. La soupe de poisson, les croquettes de poisson et le poisson coco sont délicieux. En prime, le service est charmant.

Baracoa : infos pratiques

Banques & Bureaux de change
- Banco de Crédito y Comercio : Antonio Maceo No. 99
- Banco Popular de Ahorro : José Martí No. 166
- Cadeca : José Martí No. 241

Transports
- Gare routière (vous y trouverez l’agence Viazul) : à l’angle entre l’Avenida Los Mártires et José Martí

Agences de voyages / excursions
- Cubatur : Antonio Maceo No. 181
- Infotur : Maceo No. 129, à l’angle entre Frank País et Maraví

Internet
- Etecsa Telepunto : à l’angle entre Antonio Maceo Rafael Trejo

Bureau de poste
- Poste : Antonio Maceo No. 136

Ceci pourrait vous intéresser :

 

pauline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *