Trinidad

Trinidad est une véritable image de carte postale ! Ses petites rues pavées, bordées de maisons coloniales colorées et de galeries d’art, ont un charme fou ! Elles lui ont d’ailleurs valu d’être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. En prime, la plage est à quelques kilomètres à peine !

Trinidad - cavalier

Trinidad en quelques mots

Trinidad est située sur la côte sud de Cuba, dans la Province de Sancti Spíritus, à 300 km au sud-est de La Havane environ. La ville, restée en marge du développement industriel de l’île, s’est relativement peu étendue depuis l’âge d’or de la culture de la canne à sucre au XIXème siècle et son centre historique est resté tel quel. Elle compte aujourd’hui un peu plus de 50 000 habitants.

Petit cours d’histoire avant de visiter Trinidad

Trinidad fut créée en 1514 par le conquistador Diego Velázquez, qui avait déjà fondé les villes de Baracoa et Bayamo, à l’ouest de Cuba.

Si c’est grâce aux mines d’or que la ville a dans un premier temps prospéré, c’est plus tard, avec le commerce du sucre et des esclaves, que Trinidad a véritablement connu son apogée.

Pour la petite histoire, c’est de Trinidad que le célèbre conquistador espagnol Hernán Cortés se lança à la conquête du Mexique au début du XVIème siècle.

Aujourd’hui, Trinidad est la ville coloniale la plus célèbre et la mieux préservée de Cuba. Inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 1988, le magnifique centre-ville historique a récemment été entièrement rénové.

Trinidad

Se rendre à Trinidad

Trinidad est l’une des villes les plus touristiques de Cuba, et les moyens de transport pour s’y rendre ne manquent pas.

Des bus desservent quotidiennement Trinidad au départ de La Havane (6h à 6h30 de route pour 25 CUC) et de Cienfuegos (1h30, 6 CUC). De nombreux taxis collectifs font également le trajet.

Si vous vous rendez à Trinidad depuis Cienfuegos, nous vous recommandons chaudement l’excursion proposée par Cubanacan qui fait un stop dans le magnifique parc naturel d’El Nicho (44 CUC incluant le trajet Cienfuegos-Trinidad, l’entrée dans le parc et le déjeuner).

Trinidad - rue de Trinidad

A voir à Trinidad

Plaza Mayor

Située en plein cœur du centre historique, la Plaza Mayor de Trinidad fut construite en 1856. Très harmonieuse, la place est un petit oasis de fraicheur, avec ses jolis parterres entourés de grilles en fer forgé et ses palmiers royaux. La statue de la Muse Terpsichore, au centre de la place, symbolise la danse et la musique, très chères aux cubains.

Les demeures de la Plaza Mayor furent construites par des magnats de l’industrie sucrière des XVIIIème et XIXème siècles. Aujourd’hui, la plupart accueillent des musées.

Ne manquez pas l’Iglesia Parroquial de la Santísima Trinidad, la Casa de la Música, la Casa de los Conspiradores, le Palacio Brunet ( qui abrite le Museo Romántico) ou encore le Palacio Cantero (où vous trouverez le Museo de Historia Municipal).

Trinidad - Plaza Mayor

Église de la Santísima Trinidad

Sur la Plaza Mayor, l’Iglesia Parroquial de la Santísima Trinidad est un édifice néoclassique datant de la fin XIXème siècle. C’est l’un des plus grands lieux de culte à Cuba.

C’est aussi à la statue du «  Señor de la Vera Cruz », une statue du Christ en bois datant du XVIIIème siècle, que l’église doit sa renommée. Cette statue devait à l’origine être envoyée à Veracruz, au Mexique. Mais le bateau chargé de son transport fut repoussé par trois fois sur la côte de Trinidad en raison de violentes tempêtes. Prenant cela pour un signe de Dieu, les habitants gardèrent la statue et la conserve depuis ce jour dans l’Iglesia de la Santísima Trinidad.

Les musées de Trinidad

Trinidad est une ville au riche patrimoine culturel. En témoignent les nombreux musées de la ville. Histoire, art, archéologie : il y en a pour tous les gouts !

Le Museo Romántico de Trinidad (2 CUC), situé dans le Palacio Brunet, est le plus ancien musée de la ville. Le palais, l’un des plus beaux de Trinidad, était à l’origine la demeure d’un riche Créole, le Comte Brunet. Il le fit construire au XVIIIème siècle puis le palais fut agrandi au début du XIXème siècle. Mélange de styles andalou et néo-classique, il expose aujourd’hui des collections d’arts décoratifs et de mobilier du XIXème siècle.

Toujours sur la Plaza Mayor, le Musée d’architecture de Trinidad (1 CUC) propose aux visiteurs de découvrir l’architecture et l’artisanat cubains des XVIIIème et XIXème siècles. Le bâtiment lui-même, la Casa Azul, est un bel exemple d’architecture coloniale du XVIIIème siècle.

Cuba regorge de musées d’histoire, mais ces derniers mettent relativement peu à l’honneur les cultures indigènes précolombiennes. Le Musée d'Archéologie Guamuhaya (1 CUC) fait donc un peu figure d’exception. Situé dans la Casa Padrón, une belle demeure coloniale du XVIIIe siècle, le musée retrace l’histoire des populations aborigènes ayant vécu à Cuba avant la conquête de l’île par les Espagnols. Pour la petite histoire, c’est dans la maison située alors à l’emplacement de l’actuel musée que le célèbre conquistador Hernán Cortés demeura avant de se lancer à la conquête du Mexique.

C’est dans le Palacio Cantero, une demeure coloniale datant de la première moitié du XVIIIème siècle, que vous trouverez le Musée Municipal de Trinidad (3 CUC). De sa fondation par Velasquez au XVIème siècle aux guerres d’indépendance en passant par le commerce de la canne à sucre et la traite des esclaves, le musée relate la riche histoire de la ville. Si vous n’êtes pas un grand fan d’histoire, le musée vaut le coup ne serait-ce que pour la vue : du haut de la tour, vous aurez un très beau panorama sur la ville !

Pour découvrir le Musée de la Lutte contre les bandits (1 CUC), direction l’Iglesia y Convento de San Francisco de Asís, sur la Plaza Mayor. Et si ce joli clocher jaune vous dit quelque chose, c’est que qu’on le retrouve sur toutes les cartes postales de Trinidad ! Dans cet ancien couvent, qui n’est aujourd’hui plus consacré, le musée propose aux visiteurs de découvrir la lutte des combattants castristes face aux groupes contre-révolutionnaires qui s’opposèrent au gouvernement dans les années 1960.

Trinidad - Iglesia y Convento de San Francisco de Asís

Parque Céspedes (anciennement Plaza Carrillo)

Plus moderne que la Plaza Mayor, le Parque Céspedes, au sud de la ville, est un lieu de rencontre pour les habitants de Trinidad. Construite au XIXème siècle, c’est une jolie place spacieuse et arborée où il fait bon se reposer à l’ombre et prendre le pouls de la ville.

Casa de la Trova

Epicentre de la culture musicale de la ville, la Casa de la Trova (1 CUC à partir de 20h) a pour vocation de préserver et promouvoir la musique cubaine. Habitants et touristes s’y retrouvent chaque soir autour d’un verre pour assister aux concerts qui y sont organisés quotidiennement. Israel Moreno, le « trovador » le plus connu de la ville, s’y produit régulièrement.

La Casa de la Trova inclut également un petit musée mettant à l’honneur le patrimoine musical de l’île.

A voir au départ de Trinidad

Parc El Cubano

Situé à 5 km au nord de Trinidad, dans la Sierra del Escambray, le Parque El Cubano (9 CUC l’entrée) est une réserve naturelle classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Un sentier de randonnée (Las Huellas de la Historia) de 3,6 km mène à la cascade Javira, où vous pourrez faire un petit plongeon.

Le parc recèle également de vestiges de la période coloniale et de l’esclavagisme, dont un ingenio, une sucrerie où travaillaient les esclaves.
Les plus courageux s’y rendront à pied depuis Trinidad 6 km de marche). Sinon, renseignez-vous auprès des agences à Trinidad ou prenez un taxi du centre-ville (30 CUC l’aller-retour).

Sur place, vous trouverez un ranchón, un ranch-restaurant, où vous restaurer.

Trinidad - Parque El Cubano

Vallée de Los Ingenios

La Vallée de Los Ingenios, qui s’étend sur 225 km2 à l’est de Trinidad, est en fait formée de trois vallées reliées entre elles : les vallées de San Luis, Santa Rosa et Meyer. La vallée était au XIXème siècle au cœur de l’activité sucrière cubaine : plus d’une cinquantaine de sucreries y ont employé jusqu’à 11 000 esclaves.

Avec le déclin rapide de l’industrie sucrière à la fin du XIXème siècle, les infrastructures de la Vallée de Los Ingenios furent abandonnées et laissées tel quel. Ces anciennes plantations, sucreries, haciendas et baraquements ont survécu à l’épreuve du temps et sont aujourd’hui les vestiges les mieux préservées de l’industrie sucrière caribéenne. Parmi eux, la Torre Manacas-Iznaga, haute de 45 mètres, d’où les industriels faisaient surveiller leurs esclaves, et la Casa Guachinango, qui abrite aujourd’hui un restaurant, sont les deux sites les plus incontournables de la vallée.

Un train touristique propose quotidiennement un circuit d’une quinzaine de kilomètres dans la vallée au départ de Trinidad (avec une halte à Torre Manacas-Iznaga et une halte à la Casa Guachinango). Comptez 10 CUC par personne pour 5 à 6 heures d’excursion au total. Jusqu’à peu, le train était un authentique train à vapeur mais, à la suite de pannes récurrentes, il a malheureusement dut être remplacé par un modèle diesel. Son fonctionnement semble cela dit rester quelque peu aléatoire. Des excursions en voiture depuis Trinidad sont également disponibles pour une vingtaine de CUC par personne déjeuner non-inclus, une trentaine de CUC déjeuner inclus. Renseignez-vous auprès de l’agence Cubatur du centre-ville pour réserver le train ou les excursions en voiture.

Trinidad - Vallée de los Ingenios

Topes de Collantes

Paradis des amoureux de nature, le Parc naturel de Topes de Collantes se situe dans la Sierra del Escambray, aux portes de Trinidad. Perché à 700 mètres d’altitude, le parc a servi dans les années 1950 de refuge aux forces révolutionnaires menées par Che Guevara, puis quelques années plus tard aux groupes contre-révolutionnaires s’opposant au régime castriste.

De nombreux sentiers de randonnée sillonnent le Parc de Topes de Collantes et invitent à découvrir ses grottes, rivières, cascades et piscines naturelles. Parmi eux, les plus connus et faciles d’accès sont celui du Salto de Caburní (5km aller-retour) et celui de Vegas Grandes (4 km aller-retour). Comptez 9 CUC l’entrée pour chacun des sentiers. Dans les deux cas, vous parcourrez quelques kilomètres à travers les paysages luxuriants du parc avant d’atteindre une cascade se jetant dans une piscine naturelle, où faire un petit plouf rafraichissant. Attention, pensez à bien vous chausser : lors de notre randonnée, le sol était humide et très glissant !

Plus éloigné, le magnifique Parc naturel d’El Nicho se situe à mi-chemin entre Trinidad et Cienfuegos. Une excursion proposée par Cubanacan permet de faire le trajet entre Cienfuegos et Trinidad en s’arrêtant quelques heures dans le Parc d’El Nicho (44 CUC par personne, déjeuner compris). C’est l’un de nos très gros coups de cœur à Cuba. El Nicho est un petit paradis : imaginez tout un réseau de bassins naturels et de cascades dans un cadre splendide ! Le bonheur !

Trinidad - Vegas Grandes

Playa Ancón

Située à 11 km de Trinidad, la Péninsule d’Ancón déroule ses belles plages de sable blanc sur une douzaine de kilomètres environ. Trois grosses structures hôtelières bordent la mer mais les plages restent moins populeuses et plus tranquilles qu’à Varadero ou Guardalavaca. C’est le cadre parfait pour passer un après-midi à barboter tranquillement dans la mer.

La plage est publique mais on vous demandera de payer quelques CUC pour pouvoir utiliser les transats et parasols à disposition sur place.

Comptez 6 CUC en taxi pour vous rendre à Playa Ancón depuis le centre le Trinidad.

Trinidad - Playa Ancon

Nos bonnes adresses à Trinidad

Si vous aimez faire de belles rencontres, nous vous recommandons très chaudement la Casa de Norberto y Acelia (Francisco Peterssen (Coco) #1O4 entre les rues Colón et Franciso Javier Zerquera / tel. : (+53) 41 994802 / portable : (+53) 53 809059). Ici, ce n’est pas le grand luxe (pas de clim’ ni d’eau chaude), mais la générosité, la joie de vivre et la gentillesse incroyable du couple de propriétaires vaut bien tous les hôtels 5 étoiles du monde. Norberto prépare un guacamole à sa damner et Acelia vous bichonnera. Norberto est l’ancien maire de la ville. Autour de l’apéro, sur le toit-terrasse de la casa, il vous racontera son histoire avec plaisir !

Infos pratiques

Banques & Bureaux de change
- Banco de Crédito y Comercio : José Martí n°264
- Cadeca : José Martí n°164

Transports
- Gare routière (vous y trouverez l’agence Viazul) : Piro Guinart n°224

Agences de voyages / excursions
- Cubatur : Antonio Maceo n°447
- Infotur : Calle Gloria

Internet
- Etecsa Telepunto : Lino Pérez n° 274 entre José Martí et Miguel Calzada

Bureau de poste
- Poste : Antonio Maceo n°418

En résumé

Tout le monde s’accorde à le dire, Trinidad est vraiment un très gros coup de cœur à Cuba ! La ville à tout pour plaire : un centre historique plein de charme, les montagnes à deux pas et la plage à quelques kilomètres ! C’est la recette parfaite pour un séjour réussi ! On recommande !

Ceci pourrait vous intéresser :

 

pauline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *