Le quartier du Vedado à La Havane

Visiter La Havane, c’est remonter le temps ! Alors que les quartiers de La Habana Vieja et Centro Habana nous ramènent quelques siècles en arrière, le Vedado est bien plus récent. Avec ses gratte-ciels et ses grandes avenues, le quartier a de vrais airs de petite New York à la cubaine ! Que voir et que faire dans le Vedado ? Comment s’y rendre ? On répond à toutes vos questions !

Quartier du Vedado

Le Vedado en quelques mots

Construit principalement entre les années 1920 et 1950, le Vedado est un quartier résidentiel et commercial emblématique de La Havane.

Il est situé sur une ancienne zone forestière longtemps interdite à la construction, d’où son nom : « Vedado » c’est-à-dire « réserve forestière ».

Gratte-ciels (rascacielos en espagnol), grandes artères se croisant à angle droit… : le quartier du Vedado a sans aucun doute des airs de villes nord-américaines. Et c’est peu étonnant, puisqu’avant de devenir des ennemis jurés dans la 2e moitié du XXe siècle, les États-Unis et Cuba entretenaient des relations de grande proximité ! Le Vedado était d’ailleurs devenu le repère de bon nombre de mafieux américains qui avaient fait du quartier un petit Las Vegas version cubaine !

En arrivant au pouvoir, Fidel Castro les bouta hors de Cuba.

Aujourd’hui, le Vedado est un quartier verdoyant et animé où locaux et touristes confondus aiment prendre un verre, diner et danser !

Se rendre au Vedado

Le Vedado est situé à l’ouest des quartiers de Centro Habana et La Habana Vieja.

Si vous êtes motivés (et avez de bonnes chaussures !), vous pouvez vous y rendre à pied. Comptez une grosse trentaine de minutes pour rejoindre l’Avenida de los Presidentes depuis le Parque Central.

Si vous ne voulez pas marcher, la ligne T1 du bus touristique HabanaBusTour se rend dans le Vedado depuis divers endroits de La Havane, dont le Parque Central. Comptez 10 CUC par personne pour un billet valable à la journée.

Sinon, vous pouvez faire le trajet en taxi pour 10 CUC environ. Il est aussi possible de faire un tour dans le Vedado en vieille voiture cubaine. Mais nous ne vous le conseillons que si vous êtes vraiment amateurs de voitures : c’est très cher ! (une cinquantaine de CUC environ) Pour réserver votre tour en vieille voiture cubaine, c'est par ici !

À voir et à faire au Vedado

El Malecón

Avenue emblématique de la capitale cubaine, le Malecón longe le bord de mer sur 8 kilomètres environ. C’est un lieu de promenade qu’affectionnent touristes et Havanais, tout particulièrement pendant la période du festival de La Havane. Pendant les festivités, le Malecón se couvre de monde et vibre au rythme de la conga.

Pour être tout à fait honnêtes, le Malecón n’a pas vraiment été à la hauteur de nos attentes : même s’il est charmant par endroit, nous l’avons trouvé dans l’ensemble plutôt tristounet.

Hotel Nacional

Construit dans les années 1930, l’Hotel Nacional est l’un des principaux lieux d’intérêts du Vedado. Son style architectural pour le moins éclectique, combinant avec brio des influences art-déco, néo-classiques et néocoloniales, en a fait l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale !

L’hôtel a accueilli bon nombre de personnalités célèbres au fil des ans, parmi lesquelles Ernest Hemingway, Frank Sinatra, Marlon Brando, Ava Gardner, Rita Hayworth ou encore Fred Astaire. Mais c’est surtout pour avoir été la scène d’un bain de sang pendant le coup d’état de Batista en 1933 que l’hôtel est resté célèbre. Plus tard, en 1946, l’Hotel Nacional accueille une grande réunion de la mafia nord-américaine sous couvert d’un concert de Franck Sinatra.

Aujourd’hui heureusement bien plus fréquentable, l’hôtel est toujours en activité. Si votre budget vous le permet, vous pouvez même vous y offrir un séjour : comptez entre 100 CUC et 300 CUC la nuit selon la saison. Pour faire votre réservation, c’est par ici !

Hotel Habana Libre

Ouvert en 1958 sous la marque Hilton, l’Hotel Habana Libre est un immense bâtiment moderniste. Il n’appartiendra cependant à la marque que pendant une courte période de quelques mois.

En 1959, Fidel Castro et ses troupes prennent le pouvoir et Castro élit domicile dans une suite du 23e étage de l’hôtel, qu’il rebaptise l’Hotel Habana Libre.

Deux gigantesques œuvres d’art ornent l’hôtel : une immense fresque d’Amelia Peláez, et une œuvre d’Alfredo Sosa Bravo baptisée le Carro de la Revolución, constituée de 555 morceaux de céramique.

L’Hotel Habana Libre continue lui aussi d’accueillir des clients. Ce dernier a bien moins de cachet que l’Hotel Nacional mais il est beaucoup plus moderne que ce dernier. Le lobby en particulier est magnifique. Les petits budgets se contenteront d’y jeter un œil, ceux dont le budget est moins serré peuvent y prendre leurs quartiers pendant leur séjour à La Havane. Vous pouvez d’ores et déjà réserver ici.

Ambassade des États-Unis

Bon autant vous le dire tout de suite, l’Ambassade des États-Unis n’a rien de mémorable ! Mais vous pouvez y jeter un coup d’œil ne serait-ce que pour dire que vous l’avez vu : c’est quand même tout un symbole !

Plaza de la Revolución

Située au cœur du Vedado, la Plaza de la Revolución est une immense place de 72 000 mètres carrés. Imaginée par l’urbaniste français Jean Claude Forestier dans les années 1920, elle est conçue sur le modèle de la Place de l’Étoile à Paris. Appelée « Place Civique » jusqu’en 1959, elle est ensuite rebaptisée « Plaza de la Revolución ».

La Plaza de la Revolución est un lieu de rassemblement : jusqu’à 1 million de Cubains s’y sont retrouvés à la fois. Elle accueille aussi les sièges de plusieurs institutions parmi lesquelles le Ministère de l’Intérieur, la Bibliothèque nationale et le Comité Central du Partie Communiste.

Mémorial à José Martí

Haut de presque 140 mètres, le Mémorial à José Martí se trouve en plein centre de la Plaza de la Revolución. Une immense statue de José Martí se dresse à l’entrée du monument. Le mémorial abrite un musée dédié au célèbre indépendantiste cubain (3 CUC par personne). Un mirador au sommet du bâtiment (3 CUC par personne) permet de profiter d’une vue imprenable sur la Plaza de la Revolución en contrebas et la capitale cubaine.

Pour en savoir plus sur le penseur de l’indépendantiste cubain, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre article sur José Martí.

Avenue des Présidents

La Calle G, surnommée Avenida de los Presidentes, est une très sympathique avenue arborée en plein cœur du Vedado. Elle est jalonnée de plusieurs statues et monuments rendant hommage à diverses personnalités politiques emblématiques. Parmi elles, figurent les anciens présidents cubains Tomás Estrada Palma et José Miguel Gómez, le Chilien Salvador Allende, le Mexicain Benito Juárez et le Vénézuélien Simón Bolívar.

Au bout de l’avenue, une immense statue équestre du général cubain Calixto García monte la garde.  

Université de La Havane

Fondée à l’origine en 1728, l’Université de La Havane est la plus ancienne de Cuba et l’une des premières d’Amérique.

Initialement située à la Habana Vieja, l’université déménage dans un grand bâtiment néo-classique du Vedado en 1902. Elle accueille aujourd’hui quelques 60 000 étudiants.

Vous y trouverez deux musées (Musée d’Histoire naturelle Felipe Poey et le Musée Anthropologique Montané, comptez 1 CUC par personne pour visiter chacun des deux), ainsi qu’un tank capturé par les forces castristes en 1958.

Muséo Napoléonico

Et non, ce n’est pas une plaisanterie : il existe bel et bien un musée dédié à Napoléon dans le Vedado ! Situé dans une maison inspirée des palais florentins du XVIe siècle, à proximité de l’Université, le musée est en fait le plus grand musée non français consacré à l’Empereur. C’est improbable, on vous l’accorde !

Les collections du musée regroupent de nombreux objets liés à l’empereur amassés par le magnat du sucre cubain Julio Lobo et l’homme politique Orestes Ferrere.

Comptez 3 CUC/personne pour la visite libre, 5 CUC pour la visite guidée.

Necrópolis de Cristóbal Colón

Au sud-ouest du Vedado, la Nécropole de Christophe Colomb est un vaste cimetière s’étendant sur 56 hectares. C’est l’un des plus grands cimetières des Amériques. Il doit essentiellement sa notoriété à son opulente iconographie religieuse ainsi qu’à ses nombreuses statues de marbre. Un grand nombre de personnalités cubaines emblématiques sont inhumées dans la Nécropole de Christophe Colomb parmi lesquelles l’indépendantiste Máximo Gómez.

Pour ne rien rater, vous pouvez vous procurer sur place un guide et un plan détaillé du cimetière pour 5 CUC.

Crédits
Byron Howes

Ceci pourrait vous intéresser :

 

pauline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *