A faire à CubaProvince de Ciego de Ávila

Cayo Guillermo & Playa Pilar : flamants roses, kitesurf et farniente

Une jetée s'avançant dans la mer à Cayo Guillermo, Cuba

Si Ernest Hemingway est tombé sous le charme de Cayo Guillermo, ce n’est certainement pas par hasard. Avec ses plages de sable blanc et sa mangrove luxuriante, ce petit îlot a tout d’un petit coin de paradis. Cela dit, soyez prévenus, ce n’est pas ici que vous vivrez une immersion dans la culture cubaine : Cayo Guillermo est aujourd’hui une station balnéaire qui n’échappe pas au tourisme de masse. Alors Cayo Guillermo vaut-elle qu’on y pose ses valises ? Comment s’y rendre ? Quels sont les hébergements et activités sur place ? On répond à toutes vos questions ! 

Logo promo

N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à notre page Promos du moment pour trouver les dernières promotions et offres spéciales sur les vols, les séjours et l’hébergement !

Cayo Guillermo & Playa Pilar en quelques mots

Dans l’archipel Jardines del Rey, au large de la Province de Ciego de Ávila, Cayo Guillermo est un petit îlot de 13 km2 situé au nord-ouest de la célèbre station balnéaire de Cayo Coco. Bien plus petit que cette dernière, Cayo Guillermo est aussi un tantinet plus confidentiel, bien qu’il soit lui aussi très touristique.

Bordé de trois plages de sable blanc (Playa Pilar étant la plus belle), l’îlot est en partie couvert de mangrove, peuplée de flamants roses et de pélicans. Ses eaux cristallines abritent quant à elles une merveilleuse diversité de poissons tropicaux et de crustacés.

un flamant rose dans la mangrove à Cayo Guillermo

Si Cayo Guillermo semble tout avoir d’un repaire enchanteur et idyllique, il n’est pas donné à tout le monde d’y poser ses valises. Comme à Varadero, Cayo Coco ou encore Cayo Levisa, les portes de ce petit paradis sont en effet fermées aux Cubains. 

Logo séjour noir

Vous voulez réserver votre séjour à Cuba ? Retrouvez tous nos conseils et astuces pour dénicher LE bon plan dans notre article dédié aux séjours à Cuba.

Se rendre à Cayo Guillermo

Se rendre à Cayo Guillermo depuis Cuba

Un pont, le « Puente Hemingway », relie Cayo Guillermo à l’île voisine de Cayo Coco, elle-même rattachée à l’île principale de Cuba par un pedralpén, une route-digue longue de 27 kilomètres. Il est donc possible d’accéder à Cayo Guillermo par la route, mais il n’existe malheureusement pas à ce jour de liaisons en bus entre l’île principale et le continent. 

Pour rejoindre Cayo Guillermo par la route, deux options s’offrent donc à vous : 

  • si vous n’êtes pas motorisés, vous pouvez vous rendre sur l’île en taxi (comptez une cinquantaine de CUC depuis Moron et environ 70 depuis Ciego de Ávila). On vous demandera aussi de vous acquitter du péage (2 CUC).
  • si vous êtes motorisés, vous pouvez rejoindre Cayo Guillermo par vous-même.

Pour en apprendre plus sur la location de voiture, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre article : location de voiture à Cuba. Pensez aussi à bien vous munir d’une carte routière, la signalisation routière à Cuba n’étant pas d’une clarté absolue.

L’aéroport de Cayo Coco est aussi desservi par des vols quotidiens en provenance de La Havane. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Se rendre à Cayo Guillermo depuis la France

Depuis Paris, il existe également des vols réguliers (avec escale) à destination de l’aéroport international Jardines del Rey, situé Cayo Coco. De là, vous pourrez facilement emprunter une navette ou un taxi pour vous rendre sur l’île voisine de Cayo Guillermo.

Logo vols

Pour toutes nos astuces et nos recommandations, nous vous invitons à consulter notre article Réservez votre vol pour Cuba : nos astuces & bons plans.
Nous vous conseillons également de jeter un coup d’oeil à l’offre des comparateurs Skyscanner et GoVoyages, spécialistes des vols à petit prix.

Se déplacer à Cayo Guillermo

Une navette Transtur (montée et descente libre pour 5 CUC par jour et par personne) sillonne Cayo Coco et Cayo Guillermo plusieurs fois par jour, et s’arrête dans tous les hôtels des deux îles. Les horaires varient selon la saison : n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre hôtel pour en savoir plus. 

Activités & expériences : que faire à Cayo Guillermo & Playa Pilar ? 

Plongée et snorkeling à Cayo Guillermo 

Connue pour ses eaux cristallines et ses fonds marins à couper le souffle, Cayo Guillermo est un pied-à-terre idéal pour s’adonner à la plongée et au snorkeling. Le Club de plongée Coco Diving Centre permet de louer du matériel et organise excursions et cours de plongée.

Des poissons dans les eaux cristallines de Cayo Guillermo

Croisière en bateau à Cayo Guillermo

Pour explorer la mangrove, rien ne vaut une excursion en bateau. Le prestataire Boat Adventure propose une croisière de 2 heures, quatre fois par jour. Si vous vous sentez l’âme d’un capitaine, vous pourrez même prendre les commandes du bateau à moteur ! 

Pêche en haute mer à Cayo Guillermo

La pêche en haute mer est à Cayo Guillermo une véritable tradition ! Ernest Hemingway lui-même décrivit l’îlot comme le meilleur endroit pour pêcher à Cuba. Pour marcher dans ses traces, rendez-vous à la Marina Marlin Cayo Guillermo. Au menu : maquereau, barracuda et mérou. Comptez 290 CUC pour une demi-journée (4 personnes) minimum. 

Kitesurf à Cayo Guillermo

Depuis quelques années, Cayo Guillermo est en passe de devenir LE spot de kitesurf à Cuba. L’Hôtel Iberostar Daïquiri propose de cours en français pour 250 CUC. Comptez 50 CUC pour la location de matériel par session. 

Delphinarium de Cayo Guillermo (Delfinario)

Nouvellement ouvert, le delphinarium de Cayo Guillermo est unanimement considéré comme le meilleur de Cuba. Les frais d’entrée s’élèvent à 5 CUC pour les adultes, 3 CUC pour les enfants. Le delphinarium propose également : 

  • de nager avec les dauphins pendant 30 minutes pour 110 CUC par adulte/60 CUC par enfant
  • d’interagir avec les dauphins dans l’eau pendant 15 minutes pour 55 CUC par adulte/27 CUC par enfant
  • d’interagir avec les dauphins depuis la plateforme pendant 15 minutes pour 25 CUC par adulte/15 CUC par enfant.

Comme toujours avec ce genre de structure, il est difficile d’être certain que les animaux sont bien traités, mais le personnel semble en tout cas bien s’occuper de ses petits pensionnaires. 

L’île voisine de Cayo Coco 

Reliée à Cayo Guillermo par une navette Transtur, l’île voisine de Cayo Coco est l’une des stations balnéaires les plus célèbres de Cuba. 

Pour en savoir plus : Cayo Coco 

La plage de Cayo Coco

Hôtels à Cayo Guillermo

À Cayo Guillermo, les resorts tout inclus sont la règle. Il n’existe que très peu de petits hôtels et leur qualité laisse vraiment à désirer, même lorsque l’on n’est pas très regardant. Nous ne vous conseillerons donc que de gros établissements. 

L’Iberostar Daiquiri

Ce beau resort les pieds dans l’eau offre toutes les prestations que l’on est en droit d’attendre d’un hôtel 4 étoiles en bord de plage : piscine, spa et centre de bien-être, court de tennis, bureau d’excursions, aire de jeu pour les enfants et des activités et veux-tu en voilà (sports nautiques, fléchettes, billard, etc.). Côté restauration, l’Iberostar Daiquiri compte un restaurant-buffet et trois restaurants à la carte (mexicain, italien et cubain). Les chambres sont réparties dans de très jolies maisons coloniales avec vue sur la mer. Le plus : un bassin à nénuphars et une petite cascade.

Le Melia Cayo Guillermo

Un peu plus cher que l’Iberostar Daiquiri, le Melia Cayo Guillermo est un hôtel 5 étoiles situé lui aussi en bord de mer. L’hôtel offre une panoplie d’infrastructures et de services haut de gamme : piscine, installation de sports nautiques, court de tennis, etc. Sur place, vous trouverez 6 bars (dont un bar de plage et un bar à cigares) et 4 restaurants (buffet, italien, international et grill).

Un dernier mot sur Cayo Guillermo

Il est bien loin le temps où Ernest Hemingway pêchait au gros au large de Cayo Guillermo. Aujourd’hui, l’îlot a été transformé en petite station balnéaire : ici, oubliez donc l’authenticité. Vous ne croiseriez d’ailleurs pas de Cubains (hormis le staff), qui sont interdits de séjour sur l’île. Morale de l’histoire : si vous souhaitez prendre le pouls de Cuba, vous êtes au mauvais endroit. Si vous cherchez en revanche un petit coin de Caraïbes où poser vos valises le temps d’un séjour relaxation et farniente, foncez ! 

Un restaurant au bout d'une jetée à Cayo Guillermo

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Visiter Cayo Guillermo

Crédits :

Riccardo Maria ManteroAllan Hopkinsd.neumanpiknicd.neumanFabio Colombari

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquer sur les étoiles pour noter :

Note moyenne / 5. Nombre de vote :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez nos autres destinations sur Ulysses.travel !

+